Publié le

La vraie valeur de ce que l’on achète

Quelle est la vraie valeur de ce que l’on achète ?

 

Un prix de vente et de service égal ou supérieur pour un circuit de consommation plus éthique.
Pourquoi notre consommation est-elle en train de changer ?

 

La consommation est régie depuis quelques décennies par l’acte d’achat ayant le rapport qualité/prix le plus attractif et le plus concurrentiel. Cette habitude de consommation est pourtant en train de s’effacer au profit d’un système de consommation qui n’est plus seulement basé sur le rapport qualité/prix mais bien sur la vraie valeur des choses.

 

Impact environnemental

 

 

“En 2016, les consommateurs de l’Hexagone ont dépensé 7 milliards d’euros pour acheter des aliments labellisés sans produits phytosanitaires ni OGM, un record. Ce chiffre marque un bond de 20% par rapport à la consommation de l’année précédente, qui s’élevait à 5,76 milliards d’euros. Depuis 2007 – lorsque l’Agence Bio enregistrait un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros – le secteur a connu une croissance de 278%”. Le Figaro, Les 5 chiffres qui montrent l’explosion du bio en France, avril 2017.

Ces chiffres du Figaro au sujet de la consommation de produit Bio en France en 2017 interrogent.

 

Est-ce seulement l’absence de pesticides qui motive l’achat des consommateurs ?

Le marché du BIO n’a jamais autant eu le vent en poupe que ces dernières années, sa valeur ne repose pas seulement dans l’absence d’utilisation de produits chimiques par les agriculteurs mais également par sa manière de produire plus durable et centrée sur le long terme.   

Le circuit de consommation du BIO est un circuit plus éthique et qui a moins d’impact sur nos sociétés ! Le consommateur de produits BIO n’est pas seulement un acteur de sa santé, il est également un acteur pour la planète et pour la continuité de la civilisation humaine. Les produits industriels, malgré leur prix attractif payé par le consommateur, possèdent un prix caché que l’on peut appeler le coût sociétal. Ce dernier tient compte de coûts dits cachés : coûts de dépollution des eaux et des terres, coûts de recyclage, coût de frais médicaux

Alors, la recherche du prix le plus bas n’est plus le premier critère de sélection d’un produit ou d’un service . Un consommateur peut ainsi accepter un prix de vente plus élevé, à condition que le coût sociétal du produit soit moindre.

Afin de mesurer précisément la valeur de ce que l’on achète, il ne faut plus se contenter de savoir si l’agriculteur a utilisé ou non des pesticides. Il faut aussi se demander si le produit a fait le trajet en avion, si le produit est de saison, si les salariés de l’entreprise qui l’ont produit ont été rémunéré justement et si l’impact de l’achat est positif, en somme, si la RSE est véritablement appliquée.

 

Facteur Géopolitique

 

 

De nombreuses entreprises aujourd’hui sont encore prêtes à produire coûte que coûte, en cautionnant et en alimentant de manière considérable les guerres, les injustices, la violence, la disparition de la biodiversité … La vraie valeur de ce que l’on achète repose donc également sur notre accord implicite à alimenter ces “dommages collatéraux”. Le consommateur grand public par son acte d’achat décide indirectement du monde qui l’entoure et de ce qu’il cautionne.

De nombreuses autres entreprises plus innovantes ont fait le choix d’un système économique durable et responsable en choisissant des méthodes de fournisseurs respectant l’environnement ainsi que des conditions de travail décentes pour leurs salariés en mettant en place des stratégies d’achat à impact positif.

Une entreprise qui se veut responsable, sociale et humaine, se doit de contrôler son circuit de production et d’achat de service pour que l’ensemble des acteurs soient engagés dans une démarche de RSE. Si aujourd’hui ce concept est encore flou, voir notre étude sur la RSE, pour de nombreuses personnes, la responsabilité sociétale des entreprises semble être le moyen de consolider une société pérenne, écologique et humaine. La jeunesse européenne, en particulier, semble de plus en plus aspirer à atteindre cet objectif.

Lorsque nous achetons un téléphone portable par exemple, nous devons prendre en considération l’ensemble du circuit de production du produit. Mon téléphone portable a-t-il traversé l’ensemble du globe pour arriver entre mes mains ? A-t-il été fabriqué par des personnes traitées dignement et justement rémunérées ? Est-ce que la société qui a créé mon appareil possède une politique RH équitable et juste envers ses collaborateurs ? Est-ce qu’un des composants du téléphone est dangereux pour la personne qui l’a assemblé ? Nous ne payons pas seulement le prix le plus bas, nous alimentons également un système parfois injuste et controversé. On peut se poser la question de l’engagement sociétal de la marque.

Aujourd’hui, payer un produit ou un service, c’est faire en sorte que ce que l’on achète ait du sens, non seulement pour nous, mais aussi pour les personnes qui nous entourent et qui les produisent.

Le sens de ce que l’on achète passe par le choix d’une entreprise qui respecte sa responsabilité sociale et environnementale et qui s’entoure de collaborateurs et partenaires, associations, s’inscrivant dans son schéma managérial, écologique et éthique.

Lorsque nous, PME,  travaillons par exemple avec des sociétés qui paient leurs sous-traitants à 90 jours, ou qui reportent systématiquement les échéances des factures fournisseurs, c’est l’ensemble du processus RSE des entreprises et de leurs salariés qui est remis en cause.

La vraie valeur de ce que l’on achète est alors la somme de nombreux facteurs sociétaux, environnementaux et humains. Il est nécessaire que l’acheteur, corporate ou grand public dispose et tienne compte de ces informations lorsqu’il effectue un achat et qu’il puisse choisir ses produits et services en fonction non pas du seul prix de vente, mais aussi de l’impact environnemental, sociétal et humain de son achat.

Nous pouvons nous interroger sur la naissance d’une nouvelle économie, plus responsable et plus solidaire, pour un avenir meilleur.

 

Mieux choisir et mieux acheter est le socle d’une économie responsable, solidaire et positive.

Retour

Nos autres articles

Vos paramètres de cookie

Qu'es ce qu'un cookie ?

Un cookie est un fichier texte susceptible d'être enregistré dans un espace dédié du disque dur de votre terminal (ordinateur, tablette, smartphone, etc.) à l'occasion de la consultation d'un service en ligne grâce à votre navigateur. Un cookie permet à son émetteur d'identifier le terminal dans lequel il est enregistré, pendant la durée de validité du consentement qui n’excède pas 13 mois.
Vous pouvez accepter ou refuser les cookies listés, ci-dessous, via la case prévue à cet effet. Vous pourrez à tout moment modifier vos préférences en vous rendant dans la section "Mentions légales" en bas de page du site openmindkfe.fr

Cookie à des fins de fonctionnement du site (obligatoire)

Ces cookies sont nécessaires pour assurer le fonctionnement optimal du site et ne peuvent être paramétrés. Ils nous permettent de vous offrir les principales fonctionnalités du site (langue utilisée, résolution d’affichage, accès à votre compte, panier d’achat, liste de souhaits, etc.), de vous conseiller en ligne ou encore de sécuriser notre site contre les fraudes éventuelles.

Cookies à des fins d'analyses statistiques

Ces cookies servent à mesurer et analyser l’audience de notre site (volume de fréquentation, pages vues, temps moyen par visite, etc.) ; et ce afin d’en améliorer la performance. En acceptant ces cookies, vous contribuez à l’amélioration de notre site.

Cookies à des fins de personnalisation de l’expérience openmind kfé

Ces cookies nous permettent de vous recommander, en ligne ou en magasin, des produits, des services et des contenus qui répondent au mieux à vos attentes et préférences. En acceptant ces cookies, vous bénéficiez d’une expérience enrichie et personnalisée.

Cookies publicitaires et réseaux sociaux

Ces cookies sont utilisés pour que les publicités Openmind KFé qui apparaissent sur des sites tiers, y compris sur les réseaux sociaux, soient adaptées à vos préférences, ainsi que pour mesurer l’efficacité de nos campagnes. Si vous désactivez ces cookies, des publicités (y compris les nôtres) continueront de s’afficher lors de vos navigations Internet qui ne tiendront néanmoins pas compte de vos centres d’intérêts et seront donc moins pertinentes.
Pour en savoir plus sur notre politique en matière de cookies, consultez notre Politique d’utilisation des cookies